Je ne connaissais pas Fabrice ni l’univers du Free Spirit.
Je suivais sur les réseaux sociaux la costumière Fraise au loup et j’admirais son univers onirique.

J’ai vu un jour qu’elle avait partagé une annonce indiquant qu’elle cherchait des danseurs pour mettre en place un spectacle vivant avec ses costumes. Je n’ai pas perdu du temps et je me suis renseigné. C’est à partir de ce moment que je me suis fait embarquer par le Free Spirit. Un univers qui intègre tous les principes humains et artistiques qui forment ma personnalité . C’était un irrésistible appel à laquelle j’ai répondu.
J’ai toujours eu cette envie de m’engager dans l’humanitaire, c’est pour cette raison que j’ai fait mes études en médecine. Mais on ne peut pas soigner quelqu’un si on ne prend pas compte de son âme… C’est pour cela  que j’ai  fait aussi de la danse, une des formes de l’art. Il est indispensable pour moi  de soigner le corps, donner de l’aide pratique et aussi de soigner l’esprit, donner de l’espoir, faire rêver, faire revivre différentes émotions… Apaiser l’être humain… Chose strictement réservée à l’art.
L’art a une valeur inestimable permettant s’adresser aux gens.
La où la politique, l’économie, la société entière sont expressions de  la décadence, l’art reste l’unique moyen de communication universel.
Eh voilà que je retrouve tout cela dans ce collectif d’artistes.
Ce n’est pas seulement l’envie d’agir pour l’humanitaire. c’est aussi cette incroyable bienveillance de de cette personne, Fabrice, qui a eu la volonté de créer un projet, le mettre en œuvre, s’entourer des gens disponibles et de les rassembler.
Cent soixante artistes, tous avec des backgrounds différents ,des personnalités différentes, des vies différentes, réunis pour un seul projet, avec l’envie de partager quelque chose, de donner une partie de soi-même,pour la joie de vivre et pour se sentir utile. Sans préjugés, avec l’envie d’avancer ensemble, parce chaque individu sait d’avoir une place dans cette histoire et… Nous sommes tous au début du voyage.

Ça fait du bien faire du bien.

Retrouvez l’ensemble du projet EMAJINARIUM sur le site officiel

Laisser un commentaire